top of page

Cécile et Antoine, 2023








Cécile pétrit de l’argile, produit des céramiques fonctionnelles, qu’elle couvre de pigments à l’aérosol. L’odeur est forte avant de se disperser. On pourrait se méprendre, les penser légères comme des assises en fibre de verre.


Antoine assemble des mousses de récupération, les enduit puis les peint, délicatement, sans compter les couches de glacis. On pourrait se méprendre, les contempler comme des céramiques émaillées.


Ce couple de stéphanois d’adoption a une pratique complémentaire, se jouant des apparences, maîtrisant des techniques traditionnelles de l’art et de l’artisanat de manière toute sauf démonstrative. Dans la peinture, comme dans le modelage, il faut prêter attention à la matière, à son séchage, à ses aspérités, à ses reflets. Un objet se touche, se caresse puis se pose. Deux objets, qui se serrent, ne se posent pas de question sur leur nature d’objet d’art ou de design. C’est un baiser, une griffe, une serre.

Comments


bottom of page