top of page

FEL'A, 2021

texte du catalogue de l'exposition éponyme de Simon Feydieu à la Centrale, artist-run space, aux Editions Naima.


En ce moment je dors mal.

Je pense que cela se compte en année, certaines étant plus éprouvantes que d’autres.

Cela n’a rien d’original, de plus l’originalité de la situation ne se pose pas lorsque la nuit est longue. Je m’ennuie plus que je ne m’inquiète. Je perd la pointe de l’édredon.

Je suis à la recherche de distraction. Il faut minorer la fatigue du lendemain. Ne réveiller personne.


J’ai acheté un casque audio à oreillettes et à fil, avec un sachet d’embouts en silicone de rechange que j’ai rapidement égaré. La sensation intra-auriculaire est plus agréable que celle de l’oreiller sous ma nuque.

J’écoute les émissions Faites entrer l’accusé (F.E.L’A.). Christophe Hondelatte, de tous les présentateurs qui s’y sont succédés, est mon préféré, le plus antipathique.


Le clapet de l’étui, un liserai de lumière et puis l’obscurité. La réalisation permet de se passer de l’image, de se plonger dans l’univers de faits divers sordides en aveugle. Je commence à développer des préférences pour certains crimes. Je m’inquiète d’en épuiser bientôt le catalogue, en réécoute certains. L’ennui et le récit. Se divertir sans s’instruire guide mes choix.

Grâce à une application, les émissions se succèdent, sans interlude publicitaire. S’assoupir sur une description d’outil contondant. Se réveiller lors de la cuisson d’un crâne dans un four, à chaleur tournante. Un autre crime, portant également sur la dissimulation de cadavre; cette ellipse ne dérange pas le fil du récit. Le machiavélisme idiot, le retour sur les aveux en garde-à-vue, la culture du doute : une interchangeabilité navrante. Les thèmes musicaux, le ton dramatique du présentateur, les entretiens avec des victimes, des témoins et des experts se succèdent, deviennent familiers et réconfortants. Des cadavres aux grands yeux, sans pamphlet ni trou de verdure dans lequel chante la rivière.

Dissimuler prend de la place. Couvrir, masquer, faire disparaître. Songer à l’odorat quand les yeux ne voient plus. Se mouvoir en silence, attentif à l’entourage.


Mon matelas est d’occasion. Je ne saurais lui donner un âge. Il faudrait coudre le date de fabrication ou de vente. Comme l’on signe un tableau. Le jeter au bout de 10 ans.

De la couture. Du second marché. Des pointillés.

Du gros fil. Des sentiments. Une longue peine.


Komentáře


bottom of page